pvs2tab

pvs2tab — Copie des donnée spectrales dans des tableaus de taux-k (ou variables-t). Appelé aussi pvs2array.

Description

Copie une trame pvs dans une variable-t. Pour le moment, seuls les formats AMP+FREQ et AMP+PHASE sont autorisés. Les variables-t étant une version antérieure des tableaux de taux-k, l'opcode fonctionne aussi avec celles-ci. L'opcode pvs2array est un alias de celui-ci.

Syntaxe

kframe pvs2tab tvar|kvar[], fsig
kframe pvs2tab kmags[], kfreqs[], fsig

Exécution

kframe -- numéro de la trame copiée. On peut l'utiliser pour détecter quand une nouvelle trame a été copiée.

tvar|kvar[] -- variable-t ou tableau de taux-k contenant la sortie. Elle est alimentée à chaque période-k, mais elle peut ne pas contenir une nouvelle trame, les trames pvs étant produites selon leur propre rythme qui est indépendant de kr. Généralement, ce vecteur doit être suffisamment grand pour contenir les échantillons de la trame, c'est-à-dire N+2 (N est la taille de la TFD). S'il n'est pas assez grand, seule une portion de la trame sera copiée ; s'il est trop grand, des points non utilisés se trouveront au indices plus élevés.

kmags[], kfreqs[] -- tableaux de taux-k contenant les valeurs de magnitude et de fréquence. Généralement ces tableaux doivent avoir une taille de N/2 + 1, où N est la taille d'une trame de TFD. S'ils sont plus petits, seule une partie de la trame de TFD sera copiée ; s'ils sont plus grands, il y aura des points inutilisés aux indices les plus hauts.

fsig -- fsig d'entrée à copier.

iwinsize -- taille de la fénêtre d'analyse valant par défaut isize.

Exemples

Exemple 785. Exemple

karr[]  init    1026
a1      inch    1
fsig1   pvsanal a1, 1024, 256, 1024, 1
kframe  pvs2tab karr, fsig1


Crédits

Auteur : Victor Lazzarini
Octobre 2011

Nouveau greffon dans la version 5.14

Octobre 2011.